Témoignage d’Andrea, 54 ans

Découverte du nodule thyroïdien

« Tout a commencé avec une difficulté à avaler, ce que je ne pouvais tout simplement pas expliquer. Peu de temps après, j’ai clairement senti une grosseur quand je me suis appliqué de la crème sur mon cou. Ça m’a inquiétée et j’ai commencé à me demander si ça allait grossir et ce que cela signifiait réellement.

Je suis immédiatement allé chez mon médecin traitant, qui m’a envoyé chez un spécialiste en médecine nucléaire. Le résultat : la grosseur était bénigne, heureusement, et je n’avais pas non plus de suractivité ou sous-activité de la glande thyroïde.

Mais en raison de mes symptômes et de la grande taille du nodule, 4,5 cm, le traitement était obligatoire. Le médecin a prescrit des médicaments pour empêcher le nodule de grossir davantage. Mais ce qui était pire que l’inquiétude et l’incertitude, c’étaient les effets secondaires des médicaments ; je souffrais de maux de tête, de palpitations cardiaques et de graves maux d’estomac

Traitement du nodule thyroïdien par échothérapie

Par hasard, je suis tombé sur un article sur l’échothérapie, pour le traitement non chirurgical des nodules thyroïdiens. Sur le site web echothérapie.com, j’ai trouvé un centre de traitement à Paderborn et j’ai appelé pour prendre rendez-vous pour une consultation – ce qui était possible avec une recommandation de mon médecin.

traitement des nodules thyroïdiens par échothérapie

Deux semaines plus tard, j’étais assise dans le cabinet médical du Dr Harman, où le médecin a pris le temps de m’expliquer patiemment comment l’échothérapie fonctionne. C’est une option thérapeutique qui ne nécessite ni anesthésie ni chirurgie invasive et qui traite en douceur les tissus affectés avec des ondes ultrasonores focalisées – sans incision et en ambulatoire.

La décision en faveur de l’échothérapie a été prise rapidement et il ne m’a fallu qu’un mois avant que je retourne chez le médecin pour un traitement.
J’étais exactement au courant de ce qui allait se passer grâce aux explications très précises du Dr Harman. Bien sûr, j’étais quand même assez nerveuse.

Le traitement était en fait assez indolore – la chose la plus difficile était de rester immobile pendant la durée de la thérapie de 40 minutes. J’ai ressenti une légère tension dans la mâchoire et les épaules, mais il a été facilement oublié lorsque le traitement était terminé. J’ai pu quitter la clinique immédiatement et retourner au travail.

Quatre semaines plus tard, le nodule était significativement plus petit et après seulement quatre mois, il a rétréci jusqu’à la moitié de sa taille d’origine – et sans avoir à prendre de médicaments. Je n’ai aucun symptôme et le nodule n’est plus visible. Maintenant, ça ne me dérange pas de me regarder dans le miroir ».

Le témoignage ci-dessus représente l’expérience d’une patiente. Ces expériences, individuelles, ne sont pas garanties et peuvent varier selon la situation ou la personne. Vous pouvez consulter le témoignage original en allemand